RDV
TÉLÉPHONIQUE
DEVIS
GRATUIT
Spécialiste des voyages au Vietnam, Laos, Cambodge
la-langue-et-lecriture-du-vietnam

La langue et l’écriture du Vietnam


Le vietnamien est une langue monosyllabique tonale. Il s’agit d’une syllabe prononcée sur des tons différents et portant des significations distinctes. Le vocabulaire vietnamien présente des similitudes avec celui des minorités. Actuellement, la langue et l'écriture vietnamienne qui ont été fondées par un missionnaire francais se compose d'un système des alphabets avec de différents accents




À l’instar du chinois, du japonais et du coréen, mais aussi des langues des minorités Muong et Thaï, le vietnamien est une langue monosyllabique tonale. Il s’agit d’une syllabe prononcée sur des tons différents et portant des significations distinctes.

Le vocabulaire vietnamien présente des similitudes avec celui des minorités mentionnées mais aussi avec celui du groupe des langues mon-khmères. Toutefois, les emprunts les plus fréquents sont ceux du chinois « Han ». Aujourd’hui, de nombreux termes, surtout dans des domaines techniques et scientifiques, sont empruntés aux langues européennes.

Comme les Japonais et les Coréens, les Vietnamiens ont adopté les idéogrammes chinois pour transcrire leur langue. Dans le temps, certains concepts ne pouvant être exprimés avec des signes, notamment des sentiments et des cheminements intellectuels, ces trois peuples ont élaboré des signes supplémentaires ou modifié les caractères chinois.

Puis, l’écriture « Chu Nom » vit le jour au sein du Dai Viet indépendant. Au début, il est difficile de distinguer les différences entre ces écritures. Cependant, ils ont joué un rôle essentiel dans le développement de la littérature vietnamienne. Jusqu’en 1945, le chinois écrit et parlé resta la langue officielle administrative et la langue des lettrés, mais rois, poètes, et généraux écrivaient aussi en vietnamien, en écriture « Chu Nom ». Seuls les mandarins, confucéens lettrés soucieux de préserver leur prestige, persistèrent dans l’usage de la langue chinoise.

À partir du XVIIè siècle, des missionnaires tentèrent de transcrire le vietnamien en alphabet latin. Ils se heurtèrent à la phonétique, impossible à transposer. Une jésuite Français, Alexandre de Rhodes (1591-1660), né à Avignon, se pasionna pour la langue et pour le monde de pensée des Vietnamiens. Dans un premier temps, il tenta de s’aider de signes de musique, mais en vain. Puis, il eut l’idée de recourir aux trois signes diacritiques grecs indiquant les hauteurs de ton : ton haut-mélodique (accent aigu « á »), ton bas-plain (accent grave « à »), ton haut-glottal (accent circonflexe « ã »). Il manque le ton bas-glottal par le point du iota grec (ạ). Le ton bas-mélodique fut marqué par un demi point d’interrogation au-dessus de la lettre (ả).

Sans ces signes, il est impossible de comprendre un texte vietnamien rédigé en alphabet latin. Au début, cet alphabet fut utilisé uniquement par les chrétiens, car il leur permettait d’avoir accès aux textes religieux. À l’époque coloniale, le français devint la langue officielle. Par la suite, cherchant un moyen de combattre rapidement l’analphabétisme pour diffuser leur idéologie, les communistes vietnamiens reconnurent que l’alphabet latin était plus facile à apprendre que la myriade de caractères compliqués des écritures chinoise ou Chu Nom.
En 1945, lorque le Quoc Ngu devint l’écriture officielle, les Vietnamiens perdirent subitement l’accès à leur patrimoine littéraire riche de plusieurs siècles.


 
systeme-d39education-du-vietnam

Système d'éducation du Vietnam


Le système éducatif au Vietnam se compose du préscolaire, du primaire, des deux cycles du secondaire et du supérieur. Il existe aujourd’hui deux types d’établissements au Viêt Nam : les écoles publiques et les écoles privées.

la-fleur-de-lotus-dans-la-culture-vietnamienne

La fleur de lotus dans la culture vietnamienne


Au Vietnam, la fleur de lotus rose est choisie, parmi les fleurs romantiques, comme la fleur nationale du Vietnam par sa beauté éthérée et poétique. Aujourd’hui, elle devient un nouveau symbole du Vietnam étant en pair avec le chant et le drapeau national (29.9.2013).

vietnam-la-fete-de-la-miautomne-fete-de-la-lune

Vietnam: La fête de la Mi-Automne, fête de la Lune


Au Vietnam, la fête de la mi-automne ou fête de la lune se célèbre le 15è  jour du 8è mois lunaire. À la nuit de ce jour - là, la pleine lune est la plus ronde et la plus lumineuse de l’année, ce qui symbolise l’unité de la famille et le rassemblement (21.9.2013).

la-civilisation-de-riz-aquatique-du-vietnam

La civilisation de riz aquatique du Vietnam


La civilisation de riz aquatique du Vietnam s'exprime dans les vers:
"Dans les rizières hautes et dans les rizières basses.
Le mari herse, la femme repique, le buffle laboure"
Ce sont des images typiques sur le travail des pays au Vietnam où la plupart des gens vivent de la culture du riz.